loupe

Comme les enfants changent en l'espace d'un an! Si l'année dernière, ils étaient encore disposés à s'asseoir autour d'une table et à se laisser guider dans des expériences de science amusante à la fête d'anniversaire de T, cette année, il était clair qu'il allait falloir leur laisser plus d'autonomie... A neuf ans, ils font partie des grands voyez vous! Mais comme ils sont aussi encore tout à fait disposés à partir dans des délires de petits pouvant vite devenir incontrôlables, il fallait trouver une activité les canalisant, une partie de l'après midi tout au moins... C'est le réjouissant blog Banlieusardises qui m'a mis sur la voie avec ce billet sur un Anniversaire crime et mystère!

Il s'agit de donner à chaque enfant, à travers un personnage, l'opportunité de résoudre une énigme policière. Plus facile à dire qu'à faire! Heureusement Martine aiguille ses lecteurs vers le site de Trevor Hopkins, écrivain américain qui partage obligeamment scenario et fiches de personnages! Il m'a gentiment envoyé la version française de son intrigue qui met habilement en scène le meurtre d'une baronne. Estimant qu'un meurtre était tout de même un peu sanglant pour des enfants de neuf ans, j'ai décidé de modifier un peu l'intrigue. De fil en aiguille, après plusieurs soirées de cogitation intense, et pas mal de ratures (pas facile d'inventer des personnages quand on ne sait pas encore qui exactement viendra à l'anniversaire!), je suis arrivée à un synopsis qui semblait tenir la route: T. découvre qu'on lui a dérobé tous ses livres pendant qu'il était au golf. On trouve un indice - une pièce de robot - dans la bibliothèque vide. Puis un journaliste débarque, affirmant avoir reçu un lettre parlant de livres volés mais c'est une fausse piste, confirmée par un antiquaire... Un photographe d'insectes montre une photo prise par inadvertance et sur laquelle on aperçoit un robot traversant le jardin.

robot

Gaston Lapelouse, lui aussi dans le jardin à ce moment là se retrouve enfermé dans l'abri de jardin par un mystérieux agresseur. Il sera délivré par Nadia Commaneci, qui vient s'entraîner en cachette aux anneaux sur la balançoire de T et qui entend ses cris. Les soupçons se portent de plus en plus sur le robot, d'autant plus qu'on apprend que des voisins sont propriétaire d'un robot... dont ils ont néanmoins perdu la télécommande. Après divers recoupements, il s'avère que le voleur est bien le robot, commandé à distance par un voisin amateur de bandes dessinées anciennes. Electronicien retraité, il a réussi à fabriquer une télécommande et à prendre le contrôle du robot pour qu'il aille dérober les livres de T! On trouve la télécommande dans la poche de Geronimo Snake, qui avoue... et les livres dérobés sont retrouvés dans une valise abandonnée dans le cellier par le robot mis en fuite par l'arrivée de Nadia C... Non je n'ai rien fumé pour inventer l'histoire :-) elle a pris forme petit à petit en fonction de la configuration des lieux, des personnalités des enfants et des objets disponibles comme indices (il aurait été dommage de ne pas réutiliser le robot ramené de la fête de l'école de l'année de CE1..).

Une fois le scénario complété, j’ai créé une fiche pour chaque personnage, avec

- Une présentation à lire pour faire connaître son personnage aux autres,

- Deux questions à poser à d’autres personnages (la réponse à donner était indiquée sur les fiches desdits personnages)

- Un secret à dévoiler à la fin.

Un des personnages (le mien, Jane Marple), était le meneur de jeu et veillait à ce que chacun intervienne, c'est à dire donne les réponses qu'il avait obtenu des autres, au bon moment. Le jeu commence donc, après présentation du principe de fonctionnement, par une phase (assez bruyante) où les enfants se posent des questions les uns aux autres, ceux qui n'ont pas trop compris de quoi il retourne saississant l'occasion de faire les marioles.... Avec le recul, je réalise que cette phase est primordiale : si les enfants n'ont pas les infos voulues, ils ne savent pas quoi dire quand c'est leur tour d'intervenir et le jeu perd beaucoup de son intérêt. Il faut donc bien prendre le temps d'expliquer le principe en gardant à l'esprit que tous les enfants n'ont pas la même imagination et les memes facultés de conceptualisation... J'ose espérer que certains ont trouvé le jeu plaisant. D'autres sont sans doute passé un peu à côté. En tout cas, la préparation m'a beaucoup amusée.

Avec tous ces préparatifs, j'ai oublié de prendre en photo le gâteau d'anniversaire, qui représentait un green de golf, avec du gazon fait avec de la noix de coco teintée en vert (avec un pigment à base de chlorophyle) et une balle de golf en pâte d'amande. On l'aperçoit ici... en train d'être dévoré par Geronimo Snake...

gateau golf

Pour la recette de ce gâteau sans gluten et sans produits laitiers (intolérances alimentaires obligent), j'ai repris celle de l'année précédente... en variant la déco. Agrémenté de coulis de framboises, il a globalement plu...