P1000701Les récoltes ont été assez maigres au potager cet été. Les pieds de tomate ont été attaqués par la maladie avant même d'avoir fructifié, un vrai carnage. Nous avons donc accueilli comme un petit miracle la récolte de haricots mi-secs, d'autant qu'à l'écossage, les haricots se sont avérés... être bleus! Et pas un bleu uniforme! Chaque cosse recellait des haricots plus ou moins mouchetés, d'un bleu plus ou moins profond, évoquant irresistiblement la palette de couleurs de la grande vague de Hokusai. On avait l'impression que le bol contenait des pierres précieuses ou de mini oeuvres d'art. Nous étions partagés entre l'envie irresistible de plonger les doigts dans le bol et celle de saisir les haricots un par un pour s'extasier sur leur coloration... Nous les avons fait cuire à regret.

Cette récolte a un peu été le signal de l'adieu à l'été. Il s'est tellement attardé en septembre qu'on a cru qu'on ne remettrait jamais les manteaux le matin, qu'on n'a pas rangé les parasols, que nos pieds ne veulent plus porter autre chose que des sandales...

Avant de passer aux recettes de soupes et autre comfort food, rangeons dans notre blog-boîte à souvenirs les autres trouvailles gourmandes de ce bel été:

- les délicieux sorbets de la ferme de la Métaierie (bon plan: on peut aller les acheter sur place): leurs bâtonnets glacés sont une splendeur

- les glaces et sorbets maison: comme ils disparaissaient à la vitesse de l'éclair, nous en avons testé pas mal dont une fameuse glace noisette-chocolat inspirée d'une recette de David Leibovitz. Au lieu de faire infuser de la poudre de noisettes dans du lait de vache entier, j'ai directement utilisé du lait de noisette (de la biocoop) et une touche de nocciola pour apporter de l'onctuosité... c'était top. Nous avons aussi - enfin - testé la glace minute, à base d'ingrédients congelés passés au blender: rondelles de banane, yaourt de soja (pas congelé!), framboises.... (on obtient plutôt un milk shake mais ça dépanne en cas de forte chaleur!)

- les macarons de Casati du lac à Bagnoles de l'Orne: contrairement aux macarons classiques que tu trouves maintenant à tous les coins de rue, ils ne sont pas fourrés (donc pas de ganache à la crème, hourra!). Les deux coques sont soudées ensemble car les macarons ont été sorti du four encore tendres et ont été assemblés aussitôt. Elles sont délicieusement moelleuses et vanillées, et emballées comme un cadeau dans un papier vintage bleu et blanc (Bagnoles de l'Orne est une station thermale après tout...)

- plus chic, le restaurant Loulou Côte Sauvage, aux Sables d'Olonne, où le chef a gentiment concocté un dessert spécial pour T. Et la vue est tellement chouette! J'ai promis à T. de refaire spécialement pour lui leur sphère au chocolat surprise (tu verses une sauce au chocolat chaude sur la sphère qui s'écroule délicieusement en révélant une garniture croustillante)... une super recette à venir sur ce blog donc ;-)

- le sorbet fraise menthe de la Fraiseraie dégusté pendant les vacances... et leur terrasse où tu peux prendre un verre accompagné d'une coupelle de fraises entières en regardant la mer...

- et les haricots bleus!

bol de haricots mi-secs bleus